Tour du Golf du Morbihan 2018

Ou la découverte de l’aviron de mer par Isabelle et Philippe... et Carole
Certains guettaient cette opportunité depuis longtemps, d’autres se sont laissés tentés sans trop savoir ce qui les attendaient... Les 23 et 24 juin, 10 courageux de la SNHS se sont aventurés dans le Golfe du Morbihan pour une randonnée en aviron de mer : Carole, Claudine, Isabelle et Virginie ; Bruno, Gilbert, Guillaume, Marc, Nicolas et Philippe.
Départ échelonné le vendredi : certains sont partis le matin afin de récupérer les yoles de mer à Hennebont, d’autres ont pris la route l’après-midi, ont lambiné, ont écouté les mauvais conseils de l’info –autoroute, se sont égarés puis retrouvés, et les plus sages ont préféré la rapidité du TGV. Nous voilà installés au Camping de Cantizac à déguster les pizzas sur la terrasse du bungalow. Ça sent sérieusement les vacances !
GolfMorbihan2018

Mais ne nous y trompons pas, nous sommes là pour ramer et découvrir le Golfe.
Samedi matin, réveil à 5h45... Bon, ce n’était pas prévu ainsi, mais les bonnes pratiques de la semaine s’invitent parfois le week-end... Après avoir profité d’un petit déjeuner en terrasse, nous partons à Port-Anna décharger nos yoles. Nombreux efforts pour porter ces mastodontes, surtout le prototype réalisé par des élèves apprentis, qui n’ont certainement pas lésiné sur la matière. D’habitude, les quatre du club nous paraissent déjà peser trois tonnes, mais là, impossible de soulever l’embarcation à moins de 10 personnes. Une fois à bord, l’équipage masculin a apprécié...(de forcer encore et toujours pour se maintenir à la hauteur de l’équipage mixte !).
Journée magnifique sous le soleil et la brise marine : les conditions sont idéales. Nous avons découvert les îles du Golfe, et certains atypismes – tels que la maison rose - accompagnés par des régates de voiliers, et au gré de quelques vagues de clapot et de zones de courant turbulent. La pause déjeuner a été la bienvenue – et surtout le repas, parce que c’est bien connu « la mer, ça creuse ! ». Après un bain de mer pour les amateurs, un bon déjeuner, et une longue pause en plein soleil, nous étions ravis de reprendre les rames, malgré nos mains déjà rougies et boursoufflées d’ampoules. La motivation est intense : la piscine nous attend au camping !! La soirée se poursuit avec un repas réunissant tous les rameurs de la rando : huîtres à volonté (la volonté de Guillaume lui a dicté d’en déguster au moins 40... hum !... Même pas mal !), paëlla, au son d’un orchestre mi breton mi rock, nous entrainant dans des danses bretonnes et des Madison. Comme quoi... un bon rameur, est également un bon danseur ! Rien de tel qu’un petit rhum pour achever une si belle journée !
Dimanche matin, pas d’erreur de réveil. Nous sommes prêts à profiter de nouveau du Golfe : l’équipage masculin a dompté sa yole qui surfe littéralement, PCHHHHHHHH........l’équipage mixte se fait plaisir et malgré une certaine fatigue qui aurait pu s’installer, cela parait facile ! L’ile d’Arz est à nous : un paysage à couper le souffle, un calme appréciable, et de l’ombre. De quoi décider d’y rester! Nous repartons cependant courageusement vers Port Anna où une tâche des plus ingrates nous attend : charger la remorque ! Et après 45km de rame en 1,5 jours, c’est sportif ! heureusement, quelques bonnes âmes - fortement encouragées – nous donnent un coup de mains. Fin prêts, nous déjeunons un menu des plus bretons : crêpes salées et sucrées, arrosées de cidre ou de Breizh Cola.
C’est la fin de notre week-end hors du temps. Nous repartons vers Hennebont pour les courageux qui ramènent les yoles, et vers Paris pour les autres. Une rentrée sans embouteillages, ce qui ne gâche rien à notre parenthèse.
Un immense merci à Gilbert notre organisateur de choc, sans qui tout cela n’aurait pas pu être.
Merci à notre groupe de rameurs pour les rires et la bonne ambiance qui ont accompagné nos coups de pelles et nos moments de détente.
Merci aux familles de Nicolas et Philippe qui sont venues nous encourager et nous filmer !
Isabelle et Philippe
 
retrouvez les belles photos ici
ainsi que les CR des anciennes éditions 2010, 2011, 2012(bonus)
 
L’inventaire à la Prévert de Carole
Qui peut croire encore que la Bretagne est pluvieuse ??
La Bretagne est :
- Chaleureuse, comme le club d’Hennebont qui nous a accueillis, avec une remorque chargée et préparée des 2 yoles de mer louées et mis à disposition leur camion pour les emmener ;
- Rieuse, comme une bande de copains qui se retrouvent le vendredi soir au camping de Cantizac à Séné, autour d’un repas à « haute qualité nutritive pour préparation musculaire » (apéro-pizza) ;
- Radieuse, comme le soleil d’un samedi de juin sur une plage de l’Ile aux moines, pour une baignade en eau turquoise, suivie d’un pique-nique ;
- Chanceuse, comme la même équipe qui se délasse dans la piscine du camping après une journée de rame intense ;
- Sérieuse également, comme un débriefing de fin de journée où il est question de poids de yole de mer-prototype, inclinaison de tête (important dans le déroulé du geste, les initiés comprendront...), position de jambes, répartition des équipages ;
- Chanteuse, évidemment, comme les 2 groupes de musiciens qui nous ont accompagnés pour la soirée du samedi, avec huitres, vin blanc et paëlla ;
- Ensorceleuse, comme les îles qui jalonnent le parcours de cette balade d’aviron ;
- Heureuse, enfin, comme 10 randonneurs de la SNHS, qui reviennent de la rando du Golfe du Morbihan !
Carole

Informations supplémentaires